L'industrie canadienne des casinos perd des millions

L'industrie canadienne des casinos perd des millions

Jean-Paul Duchamp
Publié Septembre 07, 2020 à 3:09am

La crise sanitaire mondiale a mis le monde entier dans une situation difficile, la plupart des industries connaissant de grandes difficultés. Mais le secteur des casinos au Canada est peut-être l'un des plus touchés au monde. Les meilleurs casinos au Canada sont officiellement fermés depuis le 16 mars, et l'impact a été plus dévastateur que beaucoup le pensent.

Un rapport récemment publié a révélé que, depuis qu'ils ont été contraints de fermer leurs portes, les casinos de la région ont perdu environ 22 828 500 $CAD par jour. Cela ne prend même pas en compte les différents employés qui ont dû rester à la maison et qui n'ont donc pas pu percevoir de salaire. Dans l'ensemble, étant donné l'étendue du réseau d'établissements de jeux de hasard dans le Grand Nord, la région pourrait connaître son pire revers économique depuis des décennies.

Une mesure de précaution nécessaire

Mais malgré l'impact financier dévastateur, la plupart des gens ont convenu que la fermeture des lieux était une mesure nécessaire. Après tout, les 216 casinos et autres salles de jeux n'ont pas fermé leurs portes sans raison valable. Les dangers encore très réels de la crise sanitaire mondiale actuelle ne se sont pas encore atténués, et les entreprises qui dépendent de l'affluence des foules ont toutes ressenti un impact similaire.

Cependant, de nombreux clients se sont entre-temps tournés vers des alternatives en ligne, ce qui amène beaucoup de gens à se demander si certains de ces établissements physiques pourront continuer à fonctionner, une fois qu'ils auront été autorisés à rouvrir leurs portes.

Dans l'état actuel des choses, la Société des loteries et des jeux de l'Ontario n'a pas indiqué quand la réouverture sera autorisée. Mais ce qui a été annoncé, c'est qu'une évaluation est en cours et que, le moment venu, les établissements seront autorisés à rouvrir progressivement leurs portes.

L'étude en cours

La Société des loteries et des jeux de l'Ontario a chargé Statistica et l'Association européenne des casinos de procéder à cette évaluation. Selon un porte-parole, l'objectif de l'étude était d'indiquer plus clairement non seulement où se situe actuellement l'industrie mondiale des casinos, mais aussi où se situent les meilleurs casinos au Canada.

Le porte-parole a déclaré que l'évaluation en cours a montré que la région se classe au quatrième rang mondial, étant officiellement l'une des cinq premières régions de jeux d'argent contrôlés dans le monde. Les seules régions qui l'emportent sur le Canada sont le Nevada, le Japon et Singapour.

Cela indique non seulement l'importance de l'industrie dans le Grand Nord, mais aussi à quel point l'économie locale est dépendante de l'industrie du jeu dans son ensemble.

Cependant, le rapport a également constaté que ce ne sont pas seulement les revenus générés par les machines à sous, les loteries et les salles de jeux qui sont menacés. Les salles de bingo, très populaires auprès des organisations caritatives, ont également été fortement pénalisées, ce qui a entraîné la perte d'une grande partie des fonds générés.

L'essentiel

Great Canadian Gaming Corporation, considérée comme l'un des meilleurs casinos du Canada et possédant des établissements de tout part, a publié sa propre déclaration. Il a attiré l'attention sur une évaluation réalisée par ses soins, résumant les recettes pour le deuxième trimestre fiscal, en tenant compte de la période comprise entre le 1er avril et le 30 juin. Selon les chiffres, les recettes pour cette période se sont élevées à seulement 62,8 millions de $CAD, soit une fraction seulement de ce à quoi on pourrait normalement s'attendre.

Ce chiffre choquant montre à quel point les casinos ont souffert, surtout si l'on considère que le montant indiqué inclut les frais des prestataires de services, ce qui signifie essentiellement que les recettes réelles générées sont quasi nulles.

Tous les regards vont maintenant se tourner vers la Société des loteries et des jeux de l'Ontario, qui espère que les établissements physiques pourront à nouveau ouvrir leurs portes. En tout cas, dans une certaine mesure.


Plus d'actualités Casino: